Crédits scientifiques

Le Programme de Recherches sur les écrits du for privé du Centre Roland Mousnier (UMR n° 8596) poursuit le travail initié par le Groupement de Recherche n° 2649 du CNRS (« Les écrits du for privé en France de la fin du Moyen Âge à 1914) [2003-2007 ; 2007-2010] et du projet soutenu par l’ANR (ANR-07-CORP-020) (« Les écrits personnels francophones : sociétés, familles et individus de la fin du Moyen Âge à l’époque contemporaine » [2007-2011], co-dirigés par les professeurs Jean-Pierre Bardet et François-Joseph Ruggiu de l’université Paris IV-Sorbonne. La coordination scientifique et technique de ses travaux est assurée depuis sa création par Élisabeth Arnoul (ingénieur d’études CNRS au Centre Roland Mousnier).

Ces programmes de recherches ont développé une activité multiforme centrée sur ces textes si particuliers que sont les « écrits du for privé », regroupant les livres de raison, les mémoires et les journaux de toute nature (personnel ou « intime », de voyage, de campagne, de prison, etc.) et, d’une manière générale, tous les textes produits hors institution et témoignant d’une prise de parole personnelle d’un individu, sur lui-même, les siens, sa communauté. Ces documents conservés dans les collections des archives et des bibliothèques publiques en France sont analysés et recensés dans un inventaire en ligne http://inv.ecritsduforprive.huma-num.fr, à la libre disposition de la communauté scientifique (étudiants et doctorants, historiens, linguistes, etc.). Ce programme de recherche a également été guidé par la Direction des Archives de France, qui a accepté de lancer une grande enquête dans les fonds des Archives Nationales et auprès des Archives Départementales, et qui a aidé le GDR dans ses activités, ainsi que par la Bibliothèque nationale de France. Notre projet a enfin bénéficié du soutien de l’Ecole nationale des Chartes, par l’intermédiaire de Christine Nougaret, et du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques, par l’entremise de Nicole Lemaitre et Jean Duma. Cette enquête, dans le cadre du projet de l’Agence Nationale de la Recherche, « Les écrits personnels francophones », dirigé par le professeur Jean-Pierre BARDET a également réunit avec l’Université de Paris-Sorbonne, les Universités de Picardie (S. Beauvalet), de Grenoble 2 (René Favier), de Limoges (Michel Cassan), de Nancy 2 (Philippe Martin) et de Toulouse 2-Le Mirail (Sylvie Mouysset).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.